La France est un choix d’investissement excellent pour tous non-résidents

Informations immobilière à Cordouan et ailleurs

La France est un choix d’investissement excellent pour tous non-résidents

février 14, 2020 Investir 0

Avant, la France a eu une mauvaise réputation auprès des investisseurs non résidentiels dans l’immobilier. De nos jours, selon des études fiscales comparatives, la France s’est affichée au premier rang des pays les plus fascinants. Elle devient un toit pour un héritage à long terme.

Faibles commissions d’acquisition

Alors que les non-résidents sont revenus constamment vers la France, son attractivité immobilière enregistre cette tendance. Cela s’explique par des frais d’acquisition plus bas que dans d’autres pays. En France, ces frais, y compris les prestations d’avocat et les frais administratifs à différents stades, n’excèdent pas de 7 % du montant total de la propriété achetée. En Royaume-Uni, ces frais peuvent atteindre jusqu’à 12 % du prix du bien. À cela, s’ajoutent les frais d’aliénation qui s’élèvent de 0,5 à 1 % du prix d’achat de la propriété. En Espagne, il existe une caution à payer qui est fixé entre 3.000 et 6.000 € ainsi qu’un droit de mutation sur les biens immobiliers entre 8 et 11 % du prix d’achat. Les montants d’achat d’une propriété sont donc très concurrentiels en France.

Fiscalité plus avantageuse sur les revenus locatifs et successoraux

Les non-résidents peuvent investir librement dans l’immobilier en France. Qu’il s’agisse de l’augmentation de votre épargne, de la préparation à la retraite ou du maintien d’une base de vacances en France, l’investissement est une meilleure occasion pour les rapatriés étrangers, en particulier les investissements locatifs. En France, les revenus locatifs sont assujettis à une taxe de 20 % et à une taxe de sécurité sociale de 15,5 %. Mais en plus, il y a de nombreuses possibilités de soustraire des frais tels que des hypothèques dans le cas de locations meublées passagères. La législation française reste flottante en matière d’imposition des successions. Cet impôt ne s’applique qu’aux successions nettes supérieures à 1.300.000 €. Il peut y avoir différentes possibilités de diminuer cette valeur successorale imposable en dessous de ce seuil pour les non-résidents.

Taxe intéressante sur les plus-values de revente

Pour tous non-résidents, le taux d’imposition est de 19 %, peu importe leur origine. Il y a une diminution des capitaux propres après cinq ans d’acquisition. Les retenues sociales sont à 15,5 % des plus-values, réduites en fonction de l’année de possession, avec exonération totale après 30 ans. Certainement, les frais du vendeur sont imputables dans l’opération des gains en capital. Contrairement à la réputation, la France offre plusieurs bénéfices aux investisseurs étrangers. Le nombre d’acheteurs étrangers, qui a accru depuis quelques années, en est la preuve. Grâce à des politiques fiscales attractives, un potentiel immobilier élevé et des frais d’acquisition relativement faibles, la France est devenue l’une des options avantageuses dans l’investissement immobilier. La France a passé plusieurs accords bilatéraux pour prévenir la double taxation des revenus des contribuables qui vivent dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *